skip to Main Content

Blog Résonances

Because sharing is caring

Slide
Conscience et angles morts

Conscience et angles morts

Nous continuons à explorer et à démêler notre moi intérieur comme base de notre self-leadership. Dans les deux premiers épisodes de MeWe, nous avons parlé de sens et d’ikigai et des valeurs et des intentions.

Dans le 3ème épisode de cet été 2021 je vous parle des moteurs cachés derrière nos actions, nos angles morts et comment ils influencent notre alignement, nos projets et nos transitions de vie.

Ecouter l’épisode 3 du podcast MeWe 

 

Qu’est-ce que l’alignement ?

Être aligné.e c’est vivre en harmonie avec son moi profond, dans une grande authenticité. Nous sommes comme les jardiniers de notre vie.

Concrètement cela signifie :

apprendre à bien se connaître, avec entre autres, les valeurs fondamentales dont j’ai parlé dans le dernier épisode

s’accepter pleinement, en tant qu’être humain, sur Terre en ce 21e siècle transformateur

vivre en cohérence entre ce dont tu as réellement besoin (vraiment, vraiment, vraiment), ce que tu dis et ce que tu fais

– faire des choix de vie avec son cœur et pas seulement sa tête

 

Comprendre les cycles

Être et vivre en alignement est un long chemin de transformation. Cela commence par la partie « facile », les changements matériels que nous pouvons contrôler et mettre en œuvre pour créer le mode de vie que nous aimons.

Le vrai travail commence lorsque nous ouvrons nos cœurs et regardons nos ombres. Aimons nos ombres car elles nous apportent des informations très utiles sur ce qui nous est arrivé.

« Lorsque vous guérissez le passé, vous êtes libre de créer un nouvel avenir » Joe Dispenza

Ces ombres, également appelées croyances limitantes ou conditionnements, ont leurs sources dans nos blessures développementales de l’enfance. C’est le cas pour chaque être humain car il n’y a pas de parents parfaits, seulement des parents aimants qui ont fait de leur mieux à l’époque.

Enfants, puis adultes, nous avons développé des stratégies pour répondre et faire face à ce qui nous est arrivé et aux émotions associées. On peut les appeler des masques. Ils sont très utiles quand on est petit, mais la plupart du temps deviennent inadaptés, trop petits, trop gros, trop rêches à un moment donné. Ces masques sont des structures mentales, souvent rigides, comme des filtres à travers lesquels nous nous voyons et nous interprétons/jugeons les autres et le monde. Ils peuvent être source d’auto-sabotage lorsqu’ils nous coupent de nos ressources, lorsqu’ils réduisent notre champ des possibles, et entravent le déploiement de notre potentiel.

cycle de nos états d'être

 

Chemin compatissant vers l’alignement

A la manière d’un ascenseur qui va à la cave, une des activités, réalisée seul.e ou avec l’aide d’un coach ou thérapeute, consiste à :

– observer et mettre en lumière les croyances sous-jacentes derrière vos rêves non réalisés, vos idées fixes, vos convictions auxquelles nous nous accrochons, vos exigences, vos réactions défensives, méfiance, évitement….

comprendre l’utilité qu’elle t’a donné jusqu’à présent, tes besoins nourris grâce à elle

remercier cette partie de toi et l’accepter

– rechercher des besoins non satisfaits, qu’est-ce que cette croyance limitante  m’empêche de vivre ?

reformuler la conviction, avec ce qui est pertinent et ce qui ouvre le coeur, à partir d’aujourdhui.

Par exemple, j’ai grandi dans une famille avec un grand-père qui était architecte. Il était entrepreneur et s’occupait d’une famille de 5 enfants. J’ai grandi avec des discussions autour de la difficulté d’être indépendant. Quand j’ai décidé de quitter mon salarié, cette conviction m’est revenue à l’esprit. J’ai dû le déprogrammer et accepter le fait que ce n’est pas grave de ne plus être fidèle à ma famille, ils continueront de m’aimer de toute façon ; Je peux créer la vie qui me convient le mieux avec liberté et créativité et certainement aussi peu de risques.

Ce cercle de déprogrammation/reprogrammation pourrait s’appliquer à n’importe quel secteur de la vie : amour, amitié, relations etc…

Apporter plus de conscience

Le psychiatre canadien, Eric Berne (fondateur de l’Analyse Transactionnelle) a mis en évidence 5 injonctions majeures qui influencent notre façon de voir la vie, de réagir aux événements, de faire des choix, d’être en couple, de gérer notre stress etc…

Sur la base d’un questionnaire de 40 questions, vous pouvez comprendre quels sont vos principaux moteurs dans la vie (si tu ne te reconnais dans la liste ci-dessous)

  • Sois fort.e : « pour être apprécié, aimé et/ou reconnu, il est important d’ignorer ses faiblesses » et donc se couper de mes émotions
  • Sois parfait.e : « toujours viser la perfection »
  • Fais plaisir : « Faites-nous plaisir ! prends soin des autres avant de prendre soin de toi-même. »
  • Fais des efforts : « travailler, travailler, travailler pour réussir. Le succès facile ne vaut rien »
  • Dépêche toi : « prendre son temps, c’est en perdre »

Ces injonctions sont liées à des messages restrictifs et il est bien entendu possible de les neutraliser. Si tu es intéressé.e n’hésites pas à me contacter pour un appel découverte et recevoir le questionnaire.

Et toi?

  • Quelles sont tes croyances sur l’entrepreneuriat, le succès, l’argent, la créativité, le leadership féminin, tout autres sujets ?
  • Est-ce qu’elles te limitent ou te soutiennent ?
  • De qui/d’où viennent-elles ?
  • Pour les croyances limitantes que tu ne veux pas garder, en quoi ont-elles été utiles jusqu’à présent ?
  • Quelle(s) injonction(s) veux-tu adoucir dans ta vie pour te sentir plus léger et aligné.e ?

Chaleureusement

Marie-Amélie

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top